Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Première ligne ferroviaire sur le Toit du monde

Le samedi 1er juillet, le président chinois Hu Jintao a inauguré la ligne ferroviaire Qingzang, qui relie Golmud (province de Qinghai) à Lhassa. Ce matin, après 13 heures de parcours sur le plateau tibétain, le premier train arrive cette nuit (40 min de Pékin) à la capitale du Région autonome du Tibet.

Longue de 1 142 km, traversant le plateau tibétain dont l’altitude moyenne se situe au-dessus de 4 000 mètres, cette ligne ferroviaire représente un exploit technologique. Les wagons passagers sont pressurisés et les voyageurs disposent de masques d’oxygène à leur siège. Le coût de construction de cette ligne est estimé à 3 milliards d’euros.

L’ouverture de transport ferroviaire permet de désenclaver la région tibétaine et va favoriser le développement d’économie locale. Cependant, l’accroissement de flux commerciaux va accentuer inévitablement la sinisation de cette région.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Ralentissement et repliement, angoisse financière et morosité de l’opinion au milieu des tensions internationales

Selon le BNS, la reprise se confirme. L’immobilier reste un point noir

Restaurer la confiance des Occidentaux, l’insistante priorité du régime

La reprise est difficile et le chemin du réajustement socio-économique laborieux

Dans l’urgence d’un branle-bas, He Lifeng prend la tête de la Commission Centrale des finances