Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie : derniers articles publiés.

Où va la guerre des taxes entre Washington et Pékin ?

Après la déclaration de la Maison Blanche d’appliquer, à compter du 23 mars 20%, de taxes sur les importations d’acier chinois et 10% sur celles de l’aluminium touchant 60 Mds de $ d’exports chinois vers les Etats-Unis, à quoi s’ajoutent les projets de restrictions imposées aux investissements chinois aux États-Unis et la menace d’une plainte à l’OMC par le département du Trésor pour infraction aux droits de propriété intellectuelle, Pékin a réagi par plusieurs canaux officiels.
La dernière riposte en date vient du ministère des finances, reprises par le Quotidien du Peuple le 2 avril.
Mais en prenant du recul chacun verra que, compte tenu de l’étroite interdépendance des deux géants qui dépasse les (...)

Liu He à Davos. Entre éloquence, séduction et réalité

Cette année au sommet de Davos c’est Liu He qui représentait la Chine. Economiste réputé du régime, auteur de nombreux articles remarqués, ancien de Beida et diplômé d’administration publique de Harvard, membre du Comité Central depuis 2012, Liu a, à 65 ans, été promu au 19e Congrès au 10e rang protocolaire du régime, l’un des 24 membres du Bureau Politique.
Vice-président de la Commission Nationale de Réforme et développement et n°2 du Centre de recherche du Conseil d’État, il est l’un des hommes de l’appareil les mieux en mesure d’exprimer la séduction chinoise dans ce cénacle de puissants hommes d’affaires adeptes de l’ouverture libérale.
Un économiste au cœur du régime.
Symbolisant les difficiles (...)

Le nationalisme économique perpétue les risques de crise financière

Les autorités chinoises n’en finissent pas de se battre contre les risques de crise financière qui ne se résorbent pas. Compte tenu de la dépendance persistance de l’économie au crédit facile, les politiques d’assainissement s’avèrent insuffisantes soit qu’elles sont contournées par les acteurs, soit que les pouvoirs publics, préoccupés par leurs effets négatifs sur la croissance, les adoucissent ou les annulent.
De même, il est peu probable que les pouvoirs publics donnent leur feu vert au relâchement des contrôles du compte de capital, pourtant conseillé par Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque de Chine conscient que la mesure serait la principale condition à l’accession de la monnaie chinoise au (...)

Le Yuan, l’étalon Or et le pétrole. Décryptage d’un mythe

Depuis la mi-octobre un article issu des milieux des traders indiens, repris par la chaîne CNBC reprend les informations selon lesquelles la banque centrale chinoise tente de réduire le rôle du Dollar américain en persuadant ses fournisseurs de pétrole d’accepter un paiement de leurs livraisons en monnaie chinoise. Observant la manœuvre depuis les États-Unis, l’Institut d’analyse de la sécurité globale (IAGS) qui focalise sur les questions d’énergie, estime « que l’initiative n’a pas encore le potentiel de changer la donne », mais « qu’elle est un indice que la domination du Dollar a commencé à décliner. »
Pour l’heure les experts estiment qu’il y a cependant loin de la coupe aux lèvres. La stratégie se (...)

Réforme des groupes publics par l’injection de capitaux privés

Lors de son discours d’inauguration du Congrès, rappelant l’obligation d’un saut qualitatif des productions industrielles, Xi Jinping a renouvelé le soutien de l’État aux grandes entreprises publiques qu’il a promis d’amener au niveau des meilleurs groupes mondiaux, « plus puissants, plus innovants et plus compétitifs ».
En réalité cette rénovation de la base industrielle est déjà en cours depuis 2015 avec le projet d’injecter des capitaux privés dans les groupes contrôlés par l’État. L’intention est d’améliorer leurs performances en même temps que la qualité de leur gestion, notamment la transparence des décisions et le sens des responsabilités des PDG et des conseils d’administration.
Le schéma est classique. (...)