Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie : derniers articles publiés.

Assainissement des finances, effets de la guerre commerciale et impact du crédit social des entreprises

La croissance qui ralentissait sensiblement depuis plusieurs mois – elle était de +6,4 % au dernier trimestre 2018 -, semble se stabiliser à +6% au 3e trimestre, tandis que les investissements, la consommation intérieure et les échanges extérieurs continuent à se contracter.
En revanche, la production industrielle mesurée par l’indice des directeurs d’achat repassé au-dessus de 50, reprend de la vigueur, suite aux mesures prises par le gouvernement qui, par ce biais, compense le recul de l’export (réduction de l’impôt sur les revenus des entreprises, des ratios de réserves obligatoires des banques – la dernière baisse a eu lieu en 2 fois 0,5%, en octobre et novembre - , stimulus à la consommation et (...)

Crise de liquidités et bataille financière entre Hong Kong et Londres sur fond de conflit politique systémique avec l’Occident

Plusieurs symptômes récents signalant les efforts du pouvoir chinois pour relancer l’économie méritent attention. En miroir, ils signalent une nervosité face au freinage de la croissance, condition de l’emploi et de la stabilité sociale.
Le premier indicateur est que pour la 7e fois en 18 mois, la banque centrale a réduit en moyenne de 50 points le ratio de réserves obligatoire des banques commerciales. Applicable à compter du 16 septembre, la mesure sera à géométrie variable, limitée à 13% pour les petites institutions financières.
Le 2e indice est que le 10 septembre, l’agence publique pour le contrôle des changes a supprimé les quotas limites d’investissements étrangers sur le « marché A » des (...)

Guerre commerciale, relance budgétaire et chute du Yuan

Bien qu’il s’en défende, à 6 semaines de son 70e anniversaire au pouvoir et à 2 ans du centenaire de sa naissance, le Parti fait tout pour contenir la baisse des indices. Il s’agit d’éviter que les effets du ralentissement et de la guerre commerciale avec Washington ne troublent l’exercice de cohésion nationale hautement politique organisé pour légitimer son magistère à la tête de la Chine.
A la mi-juillet, Mao Shenyong, porte-parole du Bureau National des Statistiques reconnaissait dans une conférence de presse que les conditions économiques étaient toujours difficiles dues à un développement dit-il « encore déséquilibré et inadéquat ». L’expression traduisait une augmentation rapide de la dette (...)

L’armistice Chine - Etats-Unis ne rassure pas les acteurs

Depuis plus d’un an, l’analyse de l’état de l’économie chinoise est prise en otage par le conflit commercial avec Washington.
Se croisent le pessimisme des « délocalisés » inquiets des taxes encore à venir qui envisagent un retrait ; en Chine, aux États-Unis et ailleurs, rythmés par les hésitations de la bourse se répondent les espoirs et les craintes, ballotés de négociations en ruptures, de concessions en menaces, tandis que montent aux créneaux les mises en garde sur le risque global d’une guerre de tranchées où l’esprit de compromis semble évaporé. (Voir notre article Polémiques à Washington à propos de la politique chinoise de Trump.).
Pour les économistes de Nomura, la croissance chinoise pour la 2e (...)

Perspectives 2019, entre freinage, mesures de relance et signes de reprise

En décembre dernier, tous les indicateurs de l’économie chinoise exprimaient un freinage dont il ne faut cependant pas exagérer l’ampleur. Au demeurant, début avril la tendance négative des indices a commencé à s’inverser.
La croissance « officielle » calculée à +6,7% (au plus bas depuis les +4% de 1990) est tombée à +6,4% au dernier trimestre 2018 après les +6,5% du 3e trimestre. Le ralentissement accompagnait un début de morosité des affaires, un ralentissement de l’activité, y compris dans le secteur privé et un recul de la consommation des ménages.
La chute de la consommation la plus spectaculaire touchant directement l’industrie allemande très engagée en Chine fut particulièrement sensible dans le (...)