Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie : derniers articles publiés.

Perspectives 2019, entre freinage, mesures de relance et signes de reprise

En décembre dernier, tous les indicateurs de l’économie chinoise exprimaient un freinage dont il ne faut cependant pas exagérer l’ampleur. Au demeurant, début avril la tendance négative des indices a commencé à s’inverser.
La croissance « officielle » calculée à +6,7% (au plus bas depuis les +4% de 1990) est tombée à +6,4% au dernier trimestre 2018 après les +6,5% du 3e trimestre. Le ralentissement accompagnait un début de morosité des affaires, un ralentissement de l’activité, y compris dans le secteur privé et un recul de la consommation des ménages.
La chute de la consommation la plus spectaculaire touchant directement l’industrie allemande très engagée en Chine fut particulièrement sensible dans le (...)

L’ANP 2019. Un empilement de défis économiques et politiques

Alors qu’au milieu du scepticisme de nombre d’observateurs, la guerre commerciale sino-américaine paraît marquer une pause (Voir la 1re note de contexte), tandis que le président Xi Jinping a, après avoir proposé un sommet sur l’île de Hainan, refusé par la Maison Blanche, accepté une nouvelle rencontre avec D. Trump dans sa propriété de Mar-a-Lago, les nouvelles de l’économie chinoise ne sont pas bonnes.
Selon Bloomberg, le 7e mois consécutif de freinage s’accompagne du recul de la production industrielle et de la baisse de 25% de la bourse de Shanghai devenue la place financière la moins performante au monde. Le New-York Times écrit en substance que quel que soit l’angle de vue et en dépit des (...)

Avis de tempête économique

Le 19 décembre le « Global Times » publiait un étrange éditorial intitulé « L’économie chinoise n’est pas au bord du gouffre ». Immédiatement certains commentateurs supposèrent qu’il y avait anguille sous roche et quelques raisons de s’inquiéter.
En fait, le Parti réagissait à des analyses extérieures négatives, appuyées sur les chiffres du Bureau National statistiques publiés le 14 décembre, exprimant un freinage de la consommation intérieure et la prévision d’une croissance en 2018 inférieure aux attentes.
A ces nouvelles en demi-teinte, s’ajoutait la brutale révélation de Xiang Songzuo (向松祚), professeur d’économie à l’Université du peuple qui, citant un institut de recherche dont il n’a pas révélé le nom, (...)

Mettre les alarmes sur la dette chinoise en perspective

Depuis deux mois le Vice-premier ministre Liu He, placé sous la double pression des attaques douanières de Donald Trump et de l’exigence de poursuivre les réformes, a réuni 10 fois la Commission des affaires économiques et financières dont il a la charge.
A elle seule, cette fréquence témoigne de la perplexité du Bureau politique face aux enjeux que J.P. Yacine avait résumé dans sa note du 20 août dernier citant une synthèse du magazine Capital :
« L’économie chinoise est à la peine. Elle a montré de nouveaux signes d’essoufflement en juillet, avec un ralentissement surprise de la consommation et une baisse drastique des investissements, reflets d’une demande affaiblie et d’une conjoncture fragilisée (...)

Violence de la guerre commerciale et espoir de conciliation

C’est peu dire que la Chine s’inquiète de la virulence des attaques tarifaires déclenchées par D. Trump depuis plus de 40 jours dont les effets commencent à se faire sentir sur la tenue de la monnaie et de la bourse.
Si les fluctuations de la monnaie très contrôlée par la Banque Centrale ne suscitent pour l’instant que peu d’émoi en Chine, en revanche, le ralentissement de la croissance et la chute insistante de la bourse créent un faisceau de préoccupations dont l’urgence et l’ampleur ont poussé le Bureau Politique à tenter un nouveau cycle de négociations avec Washington.
Résistance du Yuan. Faiblesse de la bourse.
Sous la pression des spéculateurs qui vendent pour acheter du Dollar, la valeur du yuan (...)