Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie : derniers articles publiés.

Chine – Etats-Unis, guerre des taxes, guerre totale ou apaisement ?

La guerre des taxes a été lancée par D. Trump le vendredi 6 juillet. Ses secousses s’étendent à l’Europe unanimement inquiète - à l’exception notable de Londres - d’une rupture du lien transatlantique dont chacun sait pourtant qu’il exprime depuis des lustres non pas une relation équilibrée mais à la fois une prévalence de l’Amérique et une catalepsie stratégique de l’UE que la Maison Blanche accuse de négliger ses budgets militaires.
Au même moment, soulignant encore la faiblesse européenne aux prises avec la crise des migrants, le très iconoclaste et très imprévisible président américain se préparait à rencontrer le 15 juillet prochain à Helsinki, Vladimir Poutine qui participe pourtant avec son allié (...)

L’intégration politique, sociale et économique de Xi Jinping face à la guerre commerciale

Après un premier armistice en mai dernier, Pékin et Washington se jettent de plus belle à la tête les taxes appliquées à leurs exportations (25% imposés à 50 Mds de $ d’exports chinois « en punition du vol de propriété intellectuelle » dit Washington ; même tarif envisagé en riposte par Pékin sur une série de produits américains d’une valeur totale de 38 Mds de $ (voir la violence de la guerre dans la note de contexte). Gardant en mémoire cet arrière-plan hautement conflictuel, cette note fait le point des tendances de l’économie chinoise au premier trimestre 2018.
Un système vertical intégré.
Alors que le pouvoir s’efforce de renforcer partout le rôle du Parti, notamment dans le secteur financier et les (...)

Où va la guerre des taxes entre Washington et Pékin ?

Après la déclaration de la Maison Blanche d’appliquer, à compter du 23 mars 20%, de taxes sur les importations d’acier chinois et 10% sur celles de l’aluminium touchant 60 Mds de $ d’exports chinois vers les Etats-Unis, à quoi s’ajoutent les projets de restrictions imposées aux investissements chinois aux États-Unis et la menace d’une plainte à l’OMC par le département du Trésor pour infraction aux droits de propriété intellectuelle, Pékin a réagi par plusieurs canaux officiels.
La dernière riposte en date vient du ministère des finances, reprises par le Quotidien du Peuple le 2 avril.
Mais en prenant du recul chacun verra que, compte tenu de l’étroite interdépendance des deux géants qui dépasse les (...)

Liu He à Davos. Entre éloquence, séduction et réalité

Cette année au sommet de Davos c’est Liu He qui représentait la Chine. Economiste réputé du régime, auteur de nombreux articles remarqués, ancien de Beida et diplômé d’administration publique de Harvard, membre du Comité Central depuis 2012, Liu a, à 65 ans, été promu au 19e Congrès au 10e rang protocolaire du régime, l’un des 24 membres du Bureau Politique.
Vice-président de la Commission Nationale de Réforme et développement et n°2 du Centre de recherche du Conseil d’État, il est l’un des hommes de l’appareil les mieux en mesure d’exprimer la séduction chinoise dans ce cénacle de puissants hommes d’affaires adeptes de l’ouverture libérale.
Un économiste au cœur du régime.
Symbolisant les difficiles (...)

Le nationalisme économique perpétue les risques de crise financière

Les autorités chinoises n’en finissent pas de se battre contre les risques de crise financière qui ne se résorbent pas. Compte tenu de la dépendance persistance de l’économie au crédit facile, les politiques d’assainissement s’avèrent insuffisantes soit qu’elles sont contournées par les acteurs, soit que les pouvoirs publics, préoccupés par leurs effets négatifs sur la croissance, les adoucissent ou les annulent.
De même, il est peu probable que les pouvoirs publics donnent leur feu vert au relâchement des contrôles du compte de capital, pourtant conseillé par Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque de Chine conscient que la mesure serait la principale condition à l’accession de la monnaie chinoise au (...)