Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde : derniers articles publiés.

Échanges acerbes au « Dialogue de Shangri-La »

Si les adeptes de la théorie du « piège de Thucydide » cherchaient une confirmation à leur analyse catastrophique inéluctable, ils pourraient l’avoir trouvée dans les débats tendus de la dernière édition du « Dialogue de Shangri-La » à Singapour du 10 au 12 juin 2022 après deux années d’interruption dues à l’épidémie.
Elle a été dominée par les tensions stratégiques sino-américaines et les références à la guerre en Ukraine. La translation mentale de la situation à l’est de l’Europe vers l’Asie a été accompagnée par une intervention en visio-conférence du Président Zelensky.
Arborant un T-shirt offert par une artiste singapourienne représentant une jeune fille rebelle brandissant une bombe d’aérosol – un symbole décalé (...)

Chine – États-Unis. Entre vindicte nationaliste et volonté d’apaisement, la persistance des rancœurs

Récemment nombre de commentaires ont spéculé sur l’attention que Pékin portait aux réactions internationales et notamment américaines à l’offensive russe contre l’Ukraine, avec en tête l’hypothèse d’une attaque de Taiwan.
La Direction chinoise a déjà plusieurs fois exprimé son irritation de ce qu’elle considère comme un amalgame sans objet. L’Île n’est pas un pays souverain et la communauté internationale n’a pas en se mêler de ce que Pékin considère comme une affaire intérieure chinoise.
La nervosité est à fleur de peau, des deux côtés du Détroit. Lors du point de presse du 11 mai, le ministère de la défense taïwanais rendait compte que, la veille, un hélicoptère d’attaque de type WZ-10 avait franchi la ligne (...)

Aux Îles Salomon, Pékin perturbe la prévalence anglo-saxonne

Le 19 avril, l’agence Xinhua annonçait la signature d’un accord de sécurité avec l’archipel des îles Salomon (six grandes îles et 900 îlots sur 28 400 km2 où vivent 700 000 habitants), situé en Océanie, à 1000 nautiques au Nord-Est de l’Australie (2 jours et-demi de navigation) et à 800 nautiques à l’Est de Port-Moresby, capitale de la Papouasie Nouvelle-Guinée.
L’ampleur spectaculaire de l’accord dont les détails restés confidentiels, ont été rendus publics par une fuite, a touché un nerf sensible à Canberra qui considère l’archipel comme sa zone intérêt stratégique direct.
Dans ce qui fut le théâtre de la bataille de Guadalcanal entre août 1942 et février 1943, première offensive sérieuse contre le Japon (...)

Après les menaces de Washington, premières salves d’une contre-offensive de Pékin

Alors que le 24 mars s’est déroulée à Bruxelles la journée des « Trois sommets » entre l’OTAN, le G7 et l’UE, la Chine joue sa partition stratégique sur un autre terrain. Depuis la mi-mars, Pékin déploie en effet ses réseaux diplomatiques pour élargir sa marge de manœuvre contre Washington et l’Occident.
La stratégie qui n’est pas nouvelle, cible comme du temps de Mao qui avait dépêché Zhou En-lai à la conférence de Bandung, la nébuleuse des « non-alignés », essentiellement en Asie du Sud-est, en Afrique et en Asie du sud. Ce dernier théâtre étant cependant un point d’orgue plus compliqué, compte-tenu des tensions entre New-Delhi, Pékin et Islamabad. Alors qu’avec l’Afrique du Sud, l’Inde est en même temps que (...)

Malaise chinois face à l’invasion de l’Ukraine. Un subtil changement de ton

De récents et très explicites indices suggèrent que Pékin, qui continue d’afficher un soutien à officiel à Moscou dans l’affaire ukrainienne, est de plus en plus mal à l’aise. La vérité est qu’inquiet de la montée du sentiment antichinois dans la plupart des pays occidentaux, le Parti est en train d’opérer un ajustement stratégique. En même temps, il veille, par ses paroles et quelques gestes, à ne pas donner le sentiment de trahir sa proximité avec Vladimir Poutine affichée le 4 février dernier à l’ouverture des JO.
En amont du 20e Congrès, cherchant clairement la stabilité, soucieux des relations avec Kiev et l’Europe dont il est le premier partenaire commercial, considérée par lui comme un contrepoids (...)