Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde : derniers articles publiés.

Le G.20 de la discorde

Le G.20 (19 pays + l’UE) qui réunit les premières économies de la planète (85% du commerce global, 2/3 de la population mondiale, 90% du Produit Mondial Brut (PMB) a cette année eu lieu à Osaka au Japon les 28 et 29 juin dernier.
Cette année plus que lors des exercices précédents, la Chine et les États-Unis ont dominé l’exercice, d’abord parce qu’il s’agit des deux premières économies de la planète (31 000 Mds de $ à elles seules soit 39% du PIB mondial) ;
Ensuite parce que tout le monde a les yeux fixés sur les péripéties de leurs querelles douanières dilatées en rivalité stratégique globale ;
Enfin parce que, dans le communiqué final, résultat d’un consensus minimal obtenu in extremis, Washington qui s’est (...)

Chine – Hongkong, la fracture

Le 21 juin, interviewé par CNN, Joseph Cheng, analyste politique à la City University of Hong Kong, considérait que les vastes mouvements de protestation déferlant pour la 3e fois depuis moins d’une semaine dans les rues de la R.AS exerçaient une pression sur Xi Jinping lui-même, en amont du sommet du G.20 d’Osaka la semaine prochaine : « Hong Kong est retournée à la Chine, mais pas le cœur des Hongkongais. », dit avec justesse Joseph Cheng.
La crise doit être replacée dans un contexte international plus large qui dessine une vulnérabilité chinoise face aux exigences démocratiques. En rencontrant D. Trump à Osaka, Xi Jinping qui vient d’effectuer un voyage à Pyongyang – première visite d’un n°1 chinois (...)

Chine – États-Unis. Postures, escarmouches et guerre de tranchées. Genèse des contrefeux antichinois

Le 23 mai, lors d’une séance de questions réponses aux médias à Pékin, Lu Kang, le porte-parole du Waijiaobu, a réagi avec acrimonie à une initiative du sénat américain proposant un décret visant à sanctionner les activités illégales en Mer de Chine du sud.
Pour le Waijiaobu, la proposition de loi dont, au passage, il est probable qu’elle n’atteindra pas l’exécutif américain sans être amendée, « viole les fondements du droit international » car, dit-il « les constructions sur les récifs et îlots en mer de Chine du Sud s’inscrivent dans le cadre des droits souverains de la Chine ».
Lu Kang concluait en pressant Washington de ne pas donner suite à la proposition afin dit-il « d’éviter d’ajouter une nouvelle (...)

« Nouvelles routes de la soie ». Point de situation

Le 26 avril dernier eut lieu à Pékin le 2e sommet des routes de la soie auquel assistèrent 37 chefs d’État et de gouvernement. Le seul examen de la qualité des présents peut déjà donner une indication du niveau d’adhésion ou d’attention [[La différence entre « adhésion » et « attention » désigne la nuance entre d’une part l’enthousiasme et d’autre part l’intérêt circonspect, la limite entre les deux n’étant pas figée. Ainsi l’opinion de certains comme le Président philippin Dutertre, le Malaisien Mahatir, le Pakistanais Imran Khan a t-elle, sous la pression de leur opinion publique ou/et animée par une prise de conscience nouvelle, migré de « l’enthousiasme » vers « l’intérêt circonspect ». A Hanoi représenté à (...)

Face à Pékin, la solidarité hésitante de l’Europe

La dernière visite en Europe du Président Xi Jinping achevée le 26 mars à Paris par le séminaire Chine – France – Europe sous l’égide d’Emmanuel Macron est à marquer d’une pierre blanche.
Au-delà de l’évidente satisfaction exprimée par le Président français d’avoir présidé un exercice Chine – Europe au parfum fédéraliste, délivrant aux journalistes lors de la conférence de presse finale une synthèse large et brillante des relations possibles entre Pékin et l’UE, vastes, franches, complémentaires et fructueuses pour le nouveau « multilatéralisme global », deux incidences contraires émergent de la somme des événements depuis que le président chinois accompagné par un groupe de 200 hommes d’affaires a foulé le sol de (...)