Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure : derniers articles publiés.

Chaos à Hong-Kong : Après un mort et un blessé grave, la situation se tend dangereusement

Dans la R.A.S, les manifestations contre le gouvernement et pour la démocratie visant par ricochet l’entrisme de Pékin dans l’autonomie « d’un pays deux systèmes » sont entrées dans une spirale de violences menaçant d’échapper à tout contrôle.
Alors que les slogans conspuent assez souvent la Chine, et que, le 4 novembre à Shanghai, Xi Jinping vient d’assurer Carrie Lam de son soutien, les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis le début des troubles 1500 blessés sont soignés à l’hôpital et 3000 manifestants ont été arrêtés par la police.
Dans ce contexte d’extrêmes dérapages, il n’est cependant pas certain que les débordements de violence soient la meilleure stratégie pour défendre la cause du territoire. (...)

« Hong Kong noir ». Le conservatisme du Parti à l’épreuve d’un courant révolutionnaire

Les dernières évolutions de la situation dans la R.A.S ont été marquées par la persistance des tensions et des manifestations malgré le retrait définitif de la loi sur les extraditions par Carie Lam et, le 1er octobre, jour de la fête nationale chinoise, un nouveau défi des jeunes révoltés ayant donné lieu aux affrontements les plus durs depuis le début des émeutes, il y a quelques 4 mois.
Circonstance aggravante, les manifestants ont bravé la décision d’interdire les manifestations et de porter des masques prise au nom des mesures d’urgence « Emergency Regulation Law – E.R.O – » datant de l’époque coloniale.
Le durcissement est attesté par la blessure, le 1er octobre, par deux balles réelles du jeune (...)

« A Pékin, derrière le rideau de bambou… »

Depuis plus d’une année des doutes flottent sur l’efficacité centralisatrice de l’appareil mis en place par Xi Jinping pour tenir le Parti à sa botte.
A la mi-août 2018, l’éditorial de QC signalait qu’en sous-main fermentaient des reproches de plusieurs intellectuels stigmatisant à la fois un retour marqué au pouvoir personnel dilaté en culte de la personnalité et une politique étrangère exprimant un nationalisme grandiloquent, laissant croire que la Chine allait supplanter les États-Unis, à l’origine de sérieux vents adverses. Lire : Fêlures.
De cette affirmation de puissance naissent un peu partout en Occident et même dans quelques pays de l’Asie-Pacifique comme en Indonésie, au Vietnam ou aux (...)

Le très beau et très vaste nouvel aéroport de Daxing

Il a coûté 12 Mds $ (les chiffres communiqués par les médias sont parfois fantaisistes) et trois fois plus en comptant les aménagements de transports afférents dont une station de métro en sous-sol qui mettra le complexe à 20 minutes de Pékin.
Ayant la forme d’une étoile de mer, construit en moins de 5 ans, sous l’égide d’une filiale d’Aéroport de Paris (ADP – Ingénieries) dessinée par l’architecte anglo-irakienne Zara Hadid décédée en 2016, il dispose de 4 pistes d’atterrissage (trois de 3800 m et une de 3400 m, tandis que Roissy dispose de 2 pistes de 2400 m et de 2 de 3400 m).
A Daxing elles seront portées à 8 en 2040, pour accueillir dès 2025 72 millions de passagers - peut-être 100 millions, disent (...)

Hong Kong : la défiance s’aggrave. A la détermination des émeutiers, Pékin répond par la menace militaire et suggère une fermeté inflexible

Dans la R.A.S, les troubles n’ont pas cessé. Après les démonstrations monstre ayant, le 16 juin, rassemblé 2 millions de manifestants (lire : Chine – Hongkong, la fracture.) qui, non seulement réclamaient le retrait définitif du projet de loi sur l’extradition, mais exprimaient aussi leur inquiétude face à l’alourdissement de la main politique de Pékin, le volume des rassemblements s’est réduit.
En même temps, les affrontements se sont durcis, tandis que le ton des réactions de Pékin, y-compris par les responsables militaires, devenait plus menaçant.
Après avoir culminé dans la violence et les saccages le 1er juillet, jour anniversaire de la rétrocession inaugurant le schéma politique des « deux systèmes (...)