Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chronique : derniers articles publiés.

Toulouse Blagnac. Une faillite française (suite)

Alors que le 30 décembre 2014, le Conseil d’État avait rejeté une première demande de suspension de la vente, le 16 avril dernier, la cour administrative d’appel saisie par Christophe Lèguevaques avocat au barreau de Toulouse, agissant au nom des élus et riverains, de plusieurs associations et partis politiques, a annulé la procédure ayant conduit au choix en 2014 d’un consortium sino-canadien baptisé « Symbiose » (voir la note de contexte) pour la reprise de 49,99% du capital de la société Aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB), 4e aéroport français avec 7 millions de passagers.
Lire notre article de janvier 2015 : Des Chinois à Blagnac : une faillite française.
L’examen du dossier révèle plusieurs (...)

70e anniversaire de la marine à Qingdao. L’Inde et le Japon en vedette. L’US Navy absente. Incident avec une frégate française

Le 21 avril à Qingdao la marine chinoise fêtait sous la pluie son 70e anniversaire avec 11 autres pays ayant envoyé 16 navires de guerre pour participer à une grande parade navale.
En dehors de l’inventaire des navires chinois présentés à la revue dont la quelques uns sont en annexe, l’événement fut l’occasion de confirmer le prudent réchauffement des liens avec le Japon (lire : Visite de Li Keqiang au Japon. Les lignes bougent-elles ?) ; il fut aussi le témoin d’un nouvel effort sino-indien pour apaiser les relations entre Pékin et New-Delhi qui a dépêché à Qindgao un fleuron de sa flotte.
A contrario, l’absence d’un navire américain alors que Moscou a envoyé le Varyag, le déjà ancien navire amiral de (...)

Huawei (suite). La querelle s’envenime et met sous tension la relation entre alliés

Il y a le conflit des « valeurs » asiatiques contre celles de l’Occident, le primat du collectif contre la promotion individuelle, les exécutifs verticaux et resserrés du despotisme contre séparation des pouvoirs démocratiques ;
Il y a l’angoisse du déclin de l’Occident ; la querelle commerciale sino-américaine attisée en rivalité stratégique ; et encore la démocratie taïwanaise harcelée par les références historiques et ethnoculturelles venant du Continent ; il y a enfin les nationalismes enflammés arrière-plans de grands frottements tectoniques produisant partout une des plus grande effervescence anti-chinoise jamais observée depuis 30 ans.
Et au milieu de ce bouillonnement du monde qui se recompose, il (...)

Chronique nord-coréenne. Au-delà des polémiques, les réalités du sommet de Hanoï

Le 28 février à Hanoi, D. Trump a brutalement mis fin (« sans acrimonie » dit-il « friendly walk-away ») à sa 2e réunion au sommet avec Kim Jong-un. La raison avancée par la partie américaine était que Pyongyang demandait la suppression totale des sanctions, « ce qui était impossible » a dit Trump lors d’une conférence de presse avant son départ. « Parfois il est préférable de couper court. Mieux vaut faire les choses correctement que dans la précipitation ».
Au-delà de l’avalanche des appréciations sur « la méthode Trump » qui tient du vandalisme diplomatique et choque beaucoup les diplomates habitués aux « éléments de langage » effaçant les aspérités, le plus intéressant de la séquence Hanoi est assurément (...)

Chine, Etats-Unis, Canada, « Diplomatie de la peine de mort » : Ren Zhengfei, le PDG de Huawei sort de son silence

Pour la 3e fois de sa vie à la tête de l’entreprise Huawei, Reng Zhengfei, son très secret et très discret PDG, vient de s’exprimer sur un ton à la fois ferme et conciliant. Le moins qu’on puisse dire est que l’exceptionnel contexte de cette rare intervention publique renvoie à des enjeux bien plus larges, ponctués par l’éruption récente de dangereuses tensions aux ramifications enchevêtrées et multiples.
Afin de bien saisir combien la portée de la parole publique de Ren dépasse la simple controverse avec Huawei et même la tension de l’arrestation de sa fille au Canada, il faut garder en mémoire les événements structurant la situation dans laquelle baigne la rivalité sino-américaine.
Les jalons de la (...)