Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie : derniers articles publiés.

Espace et marine de guerre

Station spatiale.
Le 5 juin dernier une nouvelle équipe de trois astronautes dont une femme s’est installée dans le module central Tianhe de la station Tiangong après un vol de six heures à bord de la capsule Shenzhou-14, lancée du site de Jiuquan par une fusée Longue Marche 2-F.
Le Commandant Chen Dong (44 ans) qui avait participé à Shenzhou 11 en 2016, et ses deux équipiers Liu Yang (44 ans), qui fut la première femme astronaute à bord de Shenzhou-9 en 2012 et Cai Xuzhe (46 ans) pilote de chasse dont c’est la première mission, passeront six mois dans le module central Tianhe 天和 (harmonie céleste) mis en orbite basse le 29 avril de 2021.
Les trois qui conduiront une série d’expériences scientifiques (...)

Fin de la mission Shenzhou 13

Le vendredi 15 avril un vaisseau spatial Shenzhou en provenance de la station Tianhe, module central de la future station Tiangong, avec à son bord trois astronautes dont Wang Yaping la deuxième femme astronaute chinoise, mais la première à avoir effectué une sortie dans l’espace, a atterri en Mongolie intérieure (lire : Espace et marine de guerre).
L’atterrissage a mis un point final à la mission Shenzhou 13 dont l’équipage est resté six mois en orbite. A titre de comparaison, six mois est la durée d’une mission normale d’astronaute dans la Station spatiale internationale (ISS) dont la Chine ne fait pas partie. Cependant, certaines missions de l’ISS ont duré plus longtemps. L’astronaute de la NASA (...)

Volontarisme politique et difficultés de la transition énergétique

Selon les douanes chinoises, en 2021, alors que les exportations d’acier se sont contractées, les importations chinoises de pétrole brut ont baissé de 5% pour la première fois depuis vingt ans. Nikkei Asia y voit le signe que « l’usine du monde » est en train de modifier fondamentalement son modèle de croissance. L’analyse rejoint une note de François Godement rédigée en octobre dernier pour l’Institut Montaigne, où il faisait le point des mesures prises par la Chine en matière d’énergie.
Décidées au pas de charge, sous la marque autoritaire de Xi Jinping, elles suggèrent qu’après la mise au pas des groupes numériques, le n°1 chinois ambitionne de refonder sur le long terme, le modèle de développement (...)

Véhicules sans chauffeur. Entre propagande publicitaire et réalités

Le 28 novembre dernier, Baidu et la start-up Pony.ai dont un des actionnaires est Toyota, ont reçu le feu vert pour l’exploitation commerciale à Pékin de leurs « robotaxis » sans chauffeur. Mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres. Il est en effet difficile de prévoir quand les voitures autonomes circuleront comme des taxis normaux sans contrainte de sécurité. Il reste que l’autorisation donnée par la capitale a libéré les compétitions entre un nombre important d’acteurs à la fois attirés par les défis techniques et les économies réalisées par la disparition des chauffeurs.
Il est probable qu’en 2022 d’autres villes de premier rang comme Shanghai, Canton et Shenzhen tenteront également (...)

L’aéronautique chinoise à Dubaï. Affichage opérationnel et promotion commerciale

Six semaines après le « Zhuhai airshow » l’aéronautique chinoise était au salon aéronautique de Dubaï.
Elle n’y a pas fait d’annonce majeure, mais elle y présentait ses projets avec la claire intention de montrer qu’après la montée en puissance de sa marine, ses chasseurs de combat, ses avions de transport tactique, sa gamme de missiles anti-aériens, ses drones armés progressaient tout aussi rapidement. En arrière-plan de l’objectif d’affichage opérationnel, flotte toujours, aussi présente qu’ailleurs, l’intention commerciale.
L’avion d’entraînement Hongdu JL-10 (L-15) - 猎鹰 - Faucon-
Développé à Nanchang (Jiangxi, 600 km au sud-ouest de Shanghai) par Hongdu Aviation Industry Corporation (HAIC) il est doté (...)