Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Album

« Dream » de Liu Feng

« Dream » est un one-shot de Liu Feng paru aux éditions Xiao Pan (en partenariat avec Beijing Total Vision Culture Spreads) début décembre 2006 (57 pages pour 10,50 € - ISBN 2-940380-28-7).

Ce manhua en couleur au « format franco-belge » est surprenant dans le sens où il n’y a aucun texte. Oui, vous avez bien lu : AUCUN TEXTE ! Aucun dialogue, aucune onomatopée, aucune indication sur le nom du héros ou de son cochon, sur le lieu où il réside. C’est donc par l’observation et l’imagination que l’histoire se construit sous les yeux ébahis du lecteur : un pur bonheur.

Et quel talent ! Surtout que c’est la première bande dessinée de ce jeune dessinateur prometteur de Shenzen ! J’ai tout particulièrement aimé les pages « chaudes », aux tons orangés où les émotions du garçon et même du cochon sont si bien montrées, la concentration, la crainte, le soulagement, la joie, l’étonnement, la faim, la surprise, le bonheur, l’ennui, la déception, la douleur, la souffrance, « rêve ou cauchemar ? » nous prévient l’éditeur. Effectivement qui n’a jamais rêvé qu’il pouvait voler ou devenir riche, qui ne s’est jamais réveillé en hurlant et en essayant de se rappeler ce qui l’avait mis dans cet état ? Lorsque le héros revient à la cruelle réalité, c’est-à-dire à son quotidien, les pages sont en noir et blanc, à la fois superbes et tristes de part la condition véritable du jeune garçon et de son animal de compagnie, le cochonnet (trop mignon) : quelle vie et quel avenir pour un enfant (il est certainement orphelin) dans une ville si froide et sombre avec des gens si distants et comme vidés de leur vie ? Belle allégorie pour dénoncer une industrialisation grandissante (de la Chine ? Du monde ?). Cependant Liu Feng conclut son « récit » avec humour et réconforte le lecteur avec quatre illustrations supplémentaires en pleine page. Bravo Monsieur Liu, j’attends votre prochaine oeuvre avec impatience !

Malgré son côté pessimiste, je pense que cette bande dessinée peut être « lue » par tous, grands et petits, et qu’elle est même abordable par les plus jeunes, grâce à l’universalité des dessins et des émotions qui y sont représentées.

Dream

de Liu Feng paru aux éditions Xiao Pan.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

« So Long My Son » de Wang Xiaoshuai

« L’usage du Tao » par Patrice Fava

Retour sur la 5e génération de cinéastes chinois

« La terre à la dérive » : Une superproduction chinoise

123e édition de “Bruits de Chine”