Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Hong Kong : grande manifestation contre "l’Article 23"

A Hong Kong le 1er juillet, la manifestation de protestation contre le projet de Loi de Sécurité a rassemblé 500 000 personnes selon les organisateurs, 350 000 selon la police. Il s’agit du rassemblement d’opposition le plus important depuis le rattachement du Territoire à la Chine en 1997. La nouvelle loi, qui va devenir l’Article 23 de la "Basic Law" (constitution de HK), a été rédigée dans les mêmes termes et contenait les mêmes provisions que les lois du Continent qui permettent de réprimer la liberté d’expression et d’information. Les sondages ont montré que la majorité des résidents de Hong Kong y sont opposés. Les motifs d’accusation tels que trahison, sédition, sécession, subversion, secrets d’Etat, qui donnent lieu à beaucoup d’abus en Chine, risquaient d’entrer dans la constitution de Hong Kong. L’Article 23 va être imposé. Toutefois, le "gouverneur" de Hong Kong, TUNG Chee Hwa, qui est assez impopulaire, a annoncé dimanche soir 6 juillet, sans doute sur directive de Pékin, que le projet de loi serait modifié et le vote retardé.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Hong Kong : la défiance s’aggrave. A la détermination des émeutiers, Pékin répond par la menace militaire et suggère une fermeté inflexible

A Hong Kong, un anniversaire en feu

Xi Jinping : Centralisation du pouvoir et fragilités politiques

Le 4 mai, genèse du nationalisme chinois

Retour de flammes académique. Mise aux normes universitaire et contradictions marxistes