Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Trafics de véhicules et de plaques d’immatriculation militaire

Selon des sources APL, un contrôle civilo-militaire effectué par surprise en pleine nuit, il y a un an, sur l’autoroute Chengdu-Chongqing, avait détecté 32 véhicules sous fausse immatriculation militaire. En Chine, les véhicules militaires circulent gratuitement sur les voies à péage.
Depuis lors, l’Armée de Libération populaire et le ministère de la Sécurité publique ont organisé des contrôles systématiques de véhicules portant une immatriculation militaire.
Résultats : 30 gangs impliqués dans le vol, la contrefaçon et le commerce des plaques d’immatriculation ont été l’objet d’interpellations. La police a saisi 1.600 fausses plaques d’immatriculation et plus de 1.500 faux véhicules militaires. Un grand nombre de sociétés de transport ont été sanctionnées.
Le Département général politique de l’APL a demandé que l’Armée et les autorités locales coordonnent la répression et organisent un système permanent pour traiter cette question.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Ralentissement et repliement, angoisse financière et morosité de l’opinion au milieu des tensions internationales

Selon le BNS, la reprise se confirme. L’immobilier reste un point noir

Restaurer la confiance des Occidentaux, l’insistante priorité du régime

La reprise est difficile et le chemin du réajustement socio-économique laborieux

Dans l’urgence d’un branle-bas, He Lifeng prend la tête de la Commission Centrale des finances