Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Un holding d’Etat pour une meilleure utilisation des réserves

La création d’une agence d’Etat chargée de superviser tous les investissements chinois à l’étranger ne va pas faire exploser la sphère financière dans l’immédiat. Elle n’est sans doute qu’un premier pas prudent pour un projet ambitieux à long terme. On peut croire que, comme dans toutes les opérations financières et monétaires chinoises, la prudence et le temps nécessaires seront pris en compte.

Le gouvernement et la banque centrale (Banque populaire de Chine) seront chargés, en effet, au travers d’un grand holding d’Etat, de diversifier et d’améliorer le rendement des énormes réserves chinoises en devises (plus de 1.000 milliards USD). Mais naturellement, Pékin fera cela sans perdre de vue l’impératif de sécurité des placements et sans bousculer la monnaie américaine, qui est le support d’au moins les deux tiers de ses réserves.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Ralentissement et repliement, angoisse financière et morosité de l’opinion au milieu des tensions internationales

Selon le BNS, la reprise se confirme. L’immobilier reste un point noir

Restaurer la confiance des Occidentaux, l’insistante priorité du régime

La reprise est difficile et le chemin du réajustement socio-économique laborieux

Dans l’urgence d’un branle-bas, He Lifeng prend la tête de la Commission Centrale des finances