Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Album

« Jenni » de Li Jennifer et Mu Feng Chun

« Jenni », manhua autobiographique de Li Jennifer au scénario avec Mu Feng Chun au dessin, a été publié chez Xiao Pan en mai 2006 (226 pages pour 7,50 € - ISBN 2-940380-07-4).

Voir la biographie et la bibliographie de Li Jennifer.

L’héroïne de ce one-shot n’est autre que Li Jennifer, également connue sous les noms de Niuniu ou Jenni, une jolie chinoise de 16 ans qui débarque à Londres avec son mouton en peluche pour étudier dans une prestigieuse école. Les lecteurs totalement séduits par les dessins et l’humour découvrent, en même temps qu’elle, Felsted (l’école), 903 (le beau ténébreux, compositeur à ses heures, amoureux de Jenni), Tom (le beau blond, lui aussi amoureux de Jenni), Love Insidan (le bon gros), Joanna (la belle colocataire, autoritaire et jalouse) et bien d’autres personnages lors de la soirée mémorable de baby-sitting ou lors du match de basket.

J’ai beaucoup aimé ce manhua, pour ses beaux dessins, pour son humour et pour sa fraîcheur. Surtout, ne pensez pas qu’il n’est destiné qu’à un public féminin. L’histoire est charmante et les personnages sont attachants. Mais que devient Jenni ensuite ? Après sa réussite en Angleterre, elle étudie la photographie dans une université de New York. Elle prépare même une carrière d’actrice puisqu’elle va jouer son propre rôle dans un film adapté du manhua. D’ailleurs dans cet ouvrage, un gros clin d’oeil à Hollywood ! Diplômée de Cambridge, la nouvelle prof de commerce de Felsted est une véritable bombe qui s’appelle Angelina Aniston !!! Ben voyons...

Jenni

de Li Jennifer et Mu Feng Chun.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le « prince des sinologues »

« So Long My Son » de Wang Xiaoshuai

« L’usage du Tao » par Patrice Fava

Retour sur la 5e génération de cinéastes chinois

« La terre à la dérive » : Une superproduction chinoise