Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Le net chinois et la fraude au semi-marathon de Pékin

Le sujet a récemment fait la une de la section CHINE de CNN et de la presse mondiale.

Évènement inédit dans l’histoire récente de l’athlétisme, les quatre premiers du semi-marathon de Pékin 北京 半 马 organisé le 14 avril, accusés d’avoir manipulé et faussé la compétition ont été forcés de rendre à la fois leurs médailles et les primes empochées.

Il s’agit du Chinois He Jie, 何杰 25 ans, le vainqueur, qui avait remporté le marathon des jeux asiatiques 2023, sommé de restituer sa médaille d’or et les 5500 $ de prime et du trio d’athlètes africains, l’Ethiopien Dejene Hailu et les Kenyans Willy Mnangat et Robert Keter, arrivés ensemble tout juste une seconde derrière lui.

(voir la vidéo publiée par LeHuffpost ayant circulé sur les réseaux sociaux à l’origine de l’enquête et des sanctions : La victoire louche de l’athlète chinois He Jie a déclenché une enquête officielle).

Alors que les quatre couraient sur la même ligne, on y voit le Kenyan Willy Mnangat faire, de sa main gauche, signe au Chinois He d’aller de l’avant ; après quoi son compatriote Robert Keter, ancien recordman du monde du 5000 m, incite clairement He à les doubler, tandis qu’il semble faire signe aux deux autres de freiner pour le laisser gagner.

On s’interrogera longtemps sur les raisons profondes ayant conduit trois athlètes africains qui, depuis le milieu des années 1980 dominent les courses de demi-fond et de fond [1], à remettre en cause avec autant d’ostentation « la glorieuse incertitude du sport » dont parlait Albert Camus.

Selon LeHuffpost, le Kenyan Willy Mnangat aurait affirmé qu’il avait laissé gagner He Jie « parce qu’il était son ami ». Ajoutant que « personne ne lui avait dit de le faire et qu’il n’avait pas été payé pour. »

En même temps certains n’ont pu s’empêcher de se demander si l’incident ne serait pas l’effet d’une « atmosphère » liée au positionnement géopolitique de Xi Jinping qui, depuis quelques années, s’affirme comme le promoteur du « Sud global ».

En tous cas, la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux chinois a suscité une avalanche de commentaires des internautes qu’Andrew Methven analyse avec talent dans un nouvel épisode de « Real time mandarin ».

On s’en doute, alors que la plupart des commentaires ne croient pas à la « spontanéité amicale » de la manipulation, le thème principal des messages fut le choc de constater que la corruption est sortie de la sphère du football pour polluer l’athlétisme.

« Je pensais que la tricherie n’existait que dans le football chinois. 只有足球有假球. Je ne m’attendais pas 想不到 que, lors d’un marathon, on pourrait s’amuser de la même façon 都可以这样玩 »

« 假球 » mot à mot « ballon factice » est le terme consacré pour « matchs truqués », tandis que 玩 – s’amuser est ici un euphémisme pour « tricher » qui, en Chinois se dit 欺骗 qipian ou, fréquemment employé dans ces commentaires 坑 人 keng ren - tromper les gens -.

Au passage, la référence à la corruption dans le monde du football renvoie à la récente condamnation, le 26 mars à la prison à vie de Chen Xuyuan, 陈戌源, 67 ans, ancien Président de l’association chinoise de football. A la suite d’une des plus vastes enquêtes anti-corruption de l’histoire dans le milieu du sport, Chen a été convaincu d’avoir accepté l’équivalent de 10 millions d’€ de pots de vin.

En plus des quatre coureurs vertement ciblés par les internautes, une bonne partie des critiques visèrent les sponsors dont, en première ligne dans le collimateur des internautes, la marque de chaussures Xtep 特 步 – tebu –. « Par coïncidence - 巧合的是 - » dit un internaute la marque est le sponsor de He Jie et des trois Africains. »

Du coup les critiques affirmèrent que la victoire de He Jie aurait été orchestrée par Xtep, qui, à cet effet, aurait payé les Africains pour qu’ils le laissent gagner.

Ce n’est pas tout, plus troublant, en lisant les réseaux sociaux on s’aperçoit que l’affaire avait commencé avant la course, par ce qui pourrait bien être le symptôme d’une féroce bataille de sponsors.

Il s’agit de la disqualification, deux jours avant la course de Jia’e Renjia 贾俄仁加, un autre coureur de marathon, spécialiste de « Skyrunningcourse en haute montagne - », et vainqueur du marathon de Shanghai en 2020 – mais sans participation étrangère à cause de l’épidémie de Covid-19 -.

Avec un record personnel, à une minute près, voisin de celui de He Jie, il était sous contrat avec Zhongqiao 中乔 une marque de sport concurrente de Xtep.

Alors que la rivalité des sponsors était à son comble, l’évidence flagrante - 明目张胆 ming mu zhang dan - de la fraude qui suivait l’élimination de Jia’e Renjia, a enflammé le net sur le thème de la bataille des sponsors.

« Ce n’est pas nouveau 早已不是什么新鲜事 », dit un internaute. « Entre les sponsors, il existe des jeux de pouvoir comme dans la série Game of thrones - en Chinois 权力的游戏 - » (…).

« Même des manœuvres visant à disqualifier des athlètes 甚至像取消比赛选手 sont envisageables 也都可以想象. » Incrédule, il ajoute « mais je ne savais pas 但我竟不知 et je n’osais pas croire 也不敢相信 que la fraude 弄虚作假 pour l’argent 有钱 pouvait atteindre un niveau aussi flagrant 明目张胆 de sophistication diabolique 鬼推磨的把戏.

Après l’annulation des résultats à laquelle les organisateurs ne pouvaient pas échapper, 难以幸免 nan yi xing mian, dit un internaute, compte tenu de l’évidence publique de la fraude, la nature exacte et les raisons des éventuelles manœuvres occultes 暗箱操作 an xiang cao zuo (mot a mot agissements dans une boîte sombre) restent obscures.

Note(s) :

[1Au passage, dans un article paru dans « Informations sociales » en janvier 2015, et reproduit dans Cairn Info, Manuel Schotté, chercheur français spécialisé dans la sociologie du sport, remettait en cause les croyances attribuant à des spécificités biologiques particulières liées au cadre de vie en altitude, la domination des athlètes du Maghreb et d’Afrique de l’Est dans les disciplines des courses de demi-fond et de demi-fond.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Polémique autour de la culture du travail

Suicide d’une interne à l’hôpital public

Orage nationaliste sur les réseaux sociaux

Réseaux sociaux : La classe moyenne, l’appareil, les secousses boursières et la défiance

L’obsession des jeux d’argent et les proverbes chinois