Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Projets spatiaux chinois et rupture de la coopération avec l’Occident

S’il est un domaine où la rupture entre la Chine et l’Occident est irrémédiablement consommée c’est bien l’espace.

Après avoir été exclue du projet de la station spatiale internationale par un vote du Congrès des États-Unis en 2011 (lire : La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale) et au même moment, de la construction du système de positionnement spatial européen Galileo (lire le § Coopération spatiale Chine - Europe. Projet Galileo), la Chine avance son programme spatial à grands pas déterminés et imperturbables, dans quatre directions majeures.

1. Système Beidou de positionnement par satellites concurrent du GPS américain dont la portée est devenue globale en 2020 (lire : Le système de navigation Beidou 3 est opérationnel).

2. La construction d’une station spatiale indépendante : La station 天宫 Tiangong entre dans sa phase finale.

3. L’exploration lointaine, y compris celle de la planète Mars et des exoplanètes (lire : Compétition spatiale autour de la « planète rouge » & Le « Dieu du feu » chinois s’est posé sur Mars.

4. L’exploration de la lune : Exploration de la face cachée de la lune.

*

Le 12 juillet, à Wuhan lors d’une réunion au sommet de l’Agence Spatiale chinoise, Zhang Hailian, nº2 de l’Agence, a, selon Xinhua, révélé quelques détails du projet chinois d’envoyer une mission humaine sur la lune et d’y construire, d’ici 2030, les premiers éléments base permanente, dont QC avait déjà exploré la perspective en 2020 : La sonde Chang’e 5 s’est posée sur la lune.

En cas de succès, la mission ferait de la Chine, soixante ans après les États-Unis, le deuxième pays à avoir mené à bien une mission d’exploration humaine de la lune. Les phases de l’alunissage seront identiques à celles des missions Apollo, à partir d’un module orbital. Mais, contrairement à l’Amérique, qui n’avait utilisé qu’un lanceur pour transporter à la fois l’alunisseur et le module orbital, la Chine les enverra à bord de deux lanceurs distincts.

La suite comportera les phases d’amarrage du vaisseau orbital avec le module d’alunissage, le transfert des astronautes de l’un à l’autre, la descente et le poser, la mission sur la lune proprement dite avec ses classiques collectes de matériaux et le retour en orbite.

La mission lunaire est le dernier développement des programmes spatiaux chinois ayant récemment connu plusieurs accélérations spectaculaires.

Entrée avec retard dans la course par une première mise en orbite d’un satellite seulement en 1970, quand les États-Unis avaient déjà marché sur la lune, la Chine est en 2003 devenue le troisième pays à mettre des astronautes en orbite terrestre et, en 2013, à poser un « Rover » sur la lune (lire : Chang’e III et le « Lapin de jade » se sont posés sur la lune) .

A l’époque, Xi Jinping, au pouvoir depuis un an, avait inscrit l’événement dans son « rêve d’une Chine plus forte. - 航天梦是 强国梦的重要组成部分. »
Six ans plus tard, la Chine posait un autre rover sur la lune. Cette fois sur sa face cachée. Lire : Exploration de la face cachée de la lune. En 2021, elle posait un module sur Mars.

*

Au cours des dix dernières années Pékin, écarté des projets internationaux, a également construit Tiangong sa propre station spatiale indépendante. Achevée en novembre 2022, elle sera, en 2030, après l’arrêt opérationnel de l’ISS, le seul module humain habitable permanent à évoluer en orbite terrestre.

L’effort était appuyé par des budgets annuels officiels voisinant 12 Mds de $ (chiffres 2022) dont les experts estiment cependant qu’ils ne couvrent qu’une partie des finances nécessaires à l’ensemble du programme spatial chinois. Le reste, opaque et non comptabilisé pouvant provenir d’autres sources dont celle du budget militaire.

A ce sujet, voir le graphe de mise en perspective des budgets mondiaux de l’Espace (2022).


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Spectaculaire dynamisme spatial

Quand Apple vacille en Chine, les affaires de Huawei explosent. Premières passes-d ’armes des surenchères de l’intelligence artificielle

Spectaculaires succès des véhicules BYD

La nouvelle course à la lune, au cœur de la rivalité sino-américaine

A Dubaï, la Chine championne des renouvelables et du charbon